Débat Tunisien Citoyen Sur Le Futur Numérique

En collaboration avec Missions Publiques et We, The Internet (Nous, L'Internet), l'édition tunisienne du débat tunisien citoyen sur le futur numérique entammera ses sessions avec une sessions introductoire sur l'intenret? Que représente l'internet pour le citoyen tunisien? Quelle est la fréquence ou comment les tunisiens percoivent-ils le degré d'ouverture et accèssibilité de l'internet en tunisie? Celles-ci sont des questions qu'on va aborder en groupes lors des journées de débats. Tout le monde est pris de participer à cette conversation même avec un commentaire sur notre site.

Qu'est que c'est l'internet?

Internet est un réseau mondial qui relie les ordinateurs et les appareils entre eux, et chacun d’entre nous qui utilise Internet. Il est également présent partout : à la maison, au bureau (pensez aussi aux appareils de cuisine et aux véhicules !), dans les espaces ouverts, les bureaux et les transports publics. Internet fonctionne essentiellement sur trois niveaux :

  1. L’infrastructure de télécommunications (en bas) ou la couche physique à travers laquelle le trafic Internet circule (câbles et lignes, modems et routeurs) ;
  2. Les protocoles Internet (IP) (au milieu) ou la couche transport, y compris le système de noms de domaine (DNS – le carnet d’adresses), la zone racine et les normes techniques et web (les logiciels qui font fonctionner Internet), qui permettent à l’information de trouver son chemin.
  3. Contenu et applications (en haut) ou la couche d’application. Il s’agit par exemple des sites et services que vous utilisez sur Internet, de votre plate-forme de médias sociaux ou de vidéo, etc.

Comment l'Internet a évolué?

Grâce au réseau, à la langue et au carnet d’adresses, nous pouvons aujourd’hui utiliser les médias sociaux, communiquer par courrier électronique et sur d’autres plateformes, rechercher des informations, écouter de la musique, regarder des vidéos, acheter des biens et des services… Internet a changé et amélioré le travail des grandes industries, telles que l’industrie manufacturière, les soins de santé et les transports, ainsi que celui de l’administration publique et des gouvernements. Les termes Internet et World Wide Web (www) sont parfois utilisés de manière interchangeable. En réalité, ils signifient des choses différentes. Internet est l’infrastructure qui relie tout ensemble ; le www n’est qu’une des nombreuses applications internet que nous utilisons pour communiquer, accéder à des sites web, etc. Pensez au système postal : Internet est similaire au réseau des bureaux de poste et des boîtes aux lettres, tandis que le www est similaire aux lettres et aux colis que nous envoyons par ce système. En même temps, le www est probablement l’application qui a fait croître l’utilisation d’Internet de manière exponentielle.

Qui y a accès?

La moitié de la population mondiale considère Internet comme une évidence. Pourtant, l’autre moitié n’a toujours pas accès à Internet et ne peut donc pas en tirer les mêmes avantages. Dans un certain nombre de pays en développement, l’infrastructure de base – comme l’électricité – n’existe tout simplement pas. Comme les ressources des pays peuvent être extrêmement limitées, les gouvernements peuvent être plus enclins à dépenser le peu de ressources disponibles pour résoudre des problèmes tels que la pénurie alimentaire ou la pauvreté. Dans plusieurs pays où une connexion Internet est disponible, le coût du service peut être incroyablement élevé (il coûte parfois un mois de salaire ou plus). Comme les investissements pour construire l’infrastructure dans ces régions sont élevés et que le cadre juridique peut être compliqué, les entreprises ne veulent pas réduire les coûts d’accès et les gouvernements ne veulent pas souvent investir des sommes pourtant nécessaires. Si l’accessibilité financière est le principal défi, il peut être surprenant d’apprendre que certaines personnes sont incapables de trouver du contenu dans la langue qu’elles comprennent (50 % en anglais et seulement 2 % en chinois). Et si certains peuvent comprendre une ou plusieurs des langues les plus couramment utilisées sur Internet, ce peut être trop difficile pour certains groupes défavorisés.

Internet: positif ou négatif ? Identifions certains des principaux problèmes

Dans le monde hors ligne, beaucoup de choses que nous utilisons dans notre vie quotidienne peuvent être utilisées par des malfaiteurs. Par exemple, nous utilisons normalement de l’argent pour acheter des biens et des services. Mais l’argent peut être utilisé pour exploiter les autres ou peut être volé. De même, un ordinateur peut être utilisé par des enfants pour apprendre de nouvelles choses, mais il peut aussi être utilisé par des criminels pour établir des contacts inappropriés avec des enfants (tous les risques ne se manifestent pas, en réalité). Les médias sociaux sont généralement utilisés pour communiquer avec la famille et les amis, mais ils peuvent également servir à répandre la haine et à harceler les autres.Dans le cadre du Dialogue Tunisien Citoyen sur l’Avenir d’Internet, nous voulons nous concentrer sur les sujets suivants, qui sont au centre du processus décisionnel et qui bénéficieront grandement de la parole citoyenne, de vos opinions. « Mes données, vos données, nos données ». Cela nous amènera à aborder la question suivante : « Que doit-il arriver aux données produites par nous et par d’autres ? » Garantir une sphère publique numérique solide. La question centrale est la suivante : « Comment lutter contre la diffusion de fausses informations en ligne et leurs conséquences ? » Explorer et gouverner l’intelligence artificielle (IA). La question centrale ici sera de comprendre vos aspirations et vos appréhensions concernant l’IA et les priorités que vous voyez au niveau international.


Pour plus d’information sur ce thème, visitez les matériels d’informations en complet synthétiser par l’équipe de Missions Publiques.